11 choses à faire et à voir à Zante et 2 choses à ne pas faire

Zante est une terre de poètes. C’est en effet sur cette île de l’archipel ionien que sont nés Ugo Foscolo (1778) et Dionysios Solomos (1798). Dionysios Solomos, auteur de l’hymne national grec, porte le nom de l’aéroport de la ville (près de Laganas), tandis que Foscolo est commémoré par un monument situé non loin de la rue où se trouvait la maison où il est né. Ce n’est guère surprenant : la nature verdoyante de l’île, ainsi que son littoral rocheux et sa mer cristalline, n’inspirent pas seulement les artistes et les âmes contemplatives (la photo de couverture montre la célèbre “Wreck Beach”). Les touristes sont de plus en plus nombreux et sont eux aussi attirés, à juste titre, par les immenses ressources paysagères et environnementales de la région. Une part importante de l’attrait touristique de l’île provient de Laganas, une station côtière avec une forte concentration de bars, de restaurants et de boîtes de nuit. En outre, la baie du même nom a été déclarée parc marin national. La raison de cette reconnaissance est la fréquentation de la baie par les “caretta-caretta”, des tortues de mer qui traversent la Méditerranée pour venir y pondre leurs œufs. En bref, Zante est une destination touristique complète avec un bon mélange de nature, de culture et de divertissement. De mai à octobre, elle est pleine de visiteurs, tandis qu’en automne et en hiver, l’agriculture et le pastoralisme reviennent marquer la vie quotidienne de la région, surtout dans les villages de l’intérieur. Nous vous proposons ci-dessous un aperçu des principales attractions de l’île. Bonne lecture.

 

1 – Grottes bleues

Les grottes bleues de Zante sont l’une des principales attractions de l’île. Elles sont moins connues que la Grotte bleue de Capri, mais n’en sont pas moins célèbres. Elles sont facilement accessibles en bateau depuis la plage de Makris Gialos ou le port d’Agios Nikolaos, souvent en combinaison avec une visite de la plage des épaves (voir point 2). Si vous le souhaitez, vous pouvez également rejoindre le site à pied depuis une petite route située non loin du phare du Cap Skinari. Dans ce cas, il faut descendre une centaine de marches, au bout desquelles on arrive juste au-dessus de la partie du littoral où se trouvent ces grottes. Un plongeon et vous vous retrouvez dans un cadre enchanteur qui mérite d’être exploré avec un masque ou des lunettes de plongée. En bref, la nature dans ces régions offre des suggestions uniques qui resteront longtemps gravées dans votre mémoire. Essayez-le pour le croire !

 

2 – Plage de l’épave

Navagíou n’est pas seulement l’une des principales attractions de Zante. C’est l’une des cartes postales touristiques les plus célèbres de toute la Grèce, figurant en permanence dans (presque) tous les classements des plus belles plages du monde. En fait, c’est toute la partie occidentale de l’île qui est belle, avec ses hautes falaises, ses baies étroites et ses couleurs magnifiques, surtout à la tombée de la nuit. Les mêmes caractéristiques se retrouvent sur la Spiaggia del Relitto (la plage du naufrage), mais elles sont encore plus prononcées que sur le reste de la côte. En effet, ici, les murs verticaux sont si imposants qu’ils semblent presque vouloir cacher la plage, pour en révéler soudainement l’extraordinaire beauté. C’est le sentiment que l’on ressent en arrivant par la mer depuis Agios Nikolaos ou depuis la crique voisine de Porto Vromí. Se baigner dans les eaux turquoise de cette plage, où un cargo s’est échoué dans les années 1970 (d’où le topos “Wreck Beach”), est une expérience merveilleuse. Mais ce qui est encore plus merveilleux, c’est de marcher le long de la route côtière qui mène au point de vue d’où sont prises la plupart des photos de la crique. L’itinéraire, qui passe entre les villages de montagne de Volimes et d’Anafonitria, se termine par une route secondaire près du monastère de Saint-Georges du Rocher (Agios Georgion Kremnon). À ne pas manquer !

 

3 – Loucha

Les grottes bleues et la plage des épaves sont les deux cartes postales touristiques de Zante. Sans aucun doute magnifique, mais de peu d’importance pour ceux qui veulent savoir comment vivent réellement les habitants. Pour approfondir ces aspects, il faut se rendre dans les villages de l’intérieur où l’agriculture et l’élevage jouent encore un rôle important dans l’économie domestique. Une visite à Loucha, un village situé à l’ouest de l’île à une dizaine de kilomètres de Porto Limnionas (voir point suivant), vaut particulièrement la peine. Les visiteurs du village ont la nette impression que le temps s’est arrêté. En fait, le paysage est en grande partie le même qu’en 1953, lorsqu’un violent tremblement de terre a frappé Zante et sa voisine Kefalonia. Ici, contrairement aux villages environnants, l’architecture traditionnelle des maisons en pierre, des jardins clos et des rues pavées a résisté à l’avancée de la construction moderne. Le résultat est un village enchanteur avec une vue magnifique sur une vallée plantée de vignobles. À ne pas manquer !

 

4 – Port de Limnionas

Porto Limnionas est une baie merveilleuse située à l’ouest de Zante, mais elle n’est pas facile à atteindre, tant par la mer que par la terre. Depuis la mer, en effet, on se trouve face à un long et étroit bras de mer, qui ressemble plus à un petit fjord qu’à un canal navigable. Depuis la terre ferme, il faut toutefois atteindre le village de montagne d’Agios Leon et, de là, continuer sur quelques kilomètres le long d’une route goudronnée qui se termine par une clairière où vous pouvez laisser votre voiture ou votre scooter (voir photo). L’effort pour s’y rendre est cependant amplement récompensé par le paysage qui l’entoure. Une eau cristalline, un littoral déchiqueté et une petite plage de galets où vous pourrez étendre votre serviette. Il existe également deux plateformes équipées de parasols, de chaises longues et de transats, mais leur disponibilité est limitée. Il y a également un restaurant dans les environs où il vaut la peine de s’arrêter pour manger quelque chose. À ne pas manquer !

 

5 – Keri Caves

La partie sud-ouest de Zante est encore plus accidentée que le reste de l’île. Des falaises abruptes et une myriade de petites grottes et de ravins se succèdent sur plusieurs kilomètres. Certaines de ces grottes peuvent être visitées en bateau, tandis que d’autres ne peuvent être pénétrées qu’à la nage. Les excursions vers les grottes de Keri partent de la petite plage de Lemni Kerioú. Le circuit comprend également le cap Marathia, l’extrémité sud-ouest de l’île, et les cheminées de Mzitres. Ces derniers sont particulièrement impressionnants. Il s’agit de deux cônes rocheux au pied desquels s’est formée une petite plage de sable fin. En bref, un paradis pour les amateurs de plongée et de snorkeling qui, sans surprise, affluent par milliers pendant l’été. La visite de la terre est également fascinante. À Keri, un petit village de montagne, l’industrie du tourisme n’a pas modifié l’architecture et le mode de vie de ses quelque 500 habitants, qui sont encore fermement ancrés dans l’agriculture et le pastoralisme. L’église de Panagia tis Keriótissas, avec son clocher caractéristique, est à voir absolument.

 

6 – Île de Marathonisi

Des excursions vers Marathonissi, l’île des tortues, partent également de Lemni Kerioú. Cette petite île de la baie de Laganas est l’un des lieux de reproduction de la tortue caouanne et est donc protégée par les autorités grecques. Le mouillage est strictement interdit, mais il est possible de rejoindre l’île en canoë. Marathonissi possède deux plages, l’une de sable et l’autre de galets. L’endroit idéal pour passer une journée de détente “armé” de rien d’autre qu’un masque et un tuba. En effet, les côtes de l’île sont un paradis pour les amateurs de snorkeling qui, avec un peu de chance, croiseront une ou plusieurs tortues dans l’eau. A voir absolument !

 

7 – Laganas

Laganas est la zone touristique la plus développée de Zante. La présence de la plus grande plage de l’île et la proximité de l’aéroport ont favorisé l’ouverture d’hôtels, de résidences, de restaurants, de bars et de clubs en tout genre. En bref, un “centre de divertissement” un peu déplacé sur une île dont le principal point fort est le contact avec la nature. Entre autres, comme mentionné au début de cet article, la baie de Laganas est une zone protégée car c’est un lieu de reproduction privilégié pour les tortues de mer. En bref, la région est en conflit – un thème récurrent dans les régions qui connaissent un boom soudain du tourisme – entre le développement économique et la protection de l’environnement. Toutefois, si vous êtes à la recherche d’un peu de vie mondaine, vous feriez bien de réserver dans la région, tandis que si vous avez un autre type de vacances en tête, il vaut mieux rester ailleurs. Peut-être à Zante, la capitale de l’île du même nom (voir point 9).

 

8 – Plage de Gerakas

Commençons par dire que les Gerakas ne peuvent pas être visités entre une demi-heure avant le coucher du soleil et une demi-heure après son lever. En fait, l’extrémité sud de l’île fait partie intégrante du parc marin de Laganas pour la protection de la “caretta caretta”, et cette plage en particulier est une zone absolument protégée. Il en résulte un certain nombre de réglementations importantes : par exemple, l’ancrage est interdit et il faut faire attention lorsque l’on place des parasols dans le sable. Il est même interdit de visiter la baie en canoë. La seule activité autorisée est la plongée avec tuba, pour admirer les magnifiques fonds marins de cette partie du littoral. La profondeur n’est pas trop importante, ce qui rend Gerakas particulièrement adapté aux familles avec enfants. À condition – nous le répétons – que tout soit fait en donnant la priorité aux besoins des tortues, qui ne sont pas rares dans l’eau.

 

9 – Zante (ville)

Reconstruite après le tremblement de terre de 1953, Zante (nom grec) est la ville la plus stimulante sur le plan culturel de l’île du même nom. La plupart des musées (le musée byzantin et celui consacré à Dionisios Solomos) et des églises du territoire sont concentrés ici. L’architecture religieuse, en particulier, joue un rôle majeur. De l’église d’Agios Nikolaos, en passant par l’église de San Marco (la seule qui célèbre la messe selon le rite catholique) à l’église de Dionissios qui domine le front de mer, une visite de la “ville de Zante” offre des idées différentes par rapport au reste de l’île. Il va sans dire que c’est aussi une station balnéaire avec une vie nocturne animée, une bonne alternative à Laganas, plus chaotique.

 

10 – Bochali

Zante, comme Corfou et les autres îles ioniennes, doit son patrimoine culturel et historique à la longue domination vénitienne. L’influence turco-orientale n’y a laissé aucune trace, tandis que l’empreinte italienne est encore bien visible dans une grande partie du territoire, malgré le terrible tremblement de terre de 1953. Une visite au château vénitien de Bochali, un petit village au sommet d’une colline juste derrière la capitale, est intéressante à cet égard. Il ne reste de la forteresse que les portails d’entrée et les murs extérieurs, tandis que les églises et les casernes ont été complètement détruites. À la place de ces vestiges architecturaux se trouve une luxuriante forêt de pins, où vous pourrez vous détendre après avoir visité ce petit village. Bochali est particulièrement intéressant à visiter au coucher du soleil et en soirée, car il offre une vue magnifique sur le port et la ville de Zante (voir photo). A voir absolument !

 

11 – Olympia

Visiter Zante, c’est aussi visiter tout ce qui l’entoure, à commencer par les îles plus proches de Céphalonie et de Lefkada. Ou Olympie, à environ une heure de route du port de Killini, dans le Péloponnèse occidental. Des ferries relient quotidiennement l’île à Killini tout au long de l’année. La visite du village, où se sont déroulés les Jeux olympiques en 776 avant J.-C., est l’un des points forts des vacances à Zante. Il y a beaucoup de choses à voir : tout d’abord, le temple de Zeus, dont quelques colonnes et l’imposant soubassement à trois marches ont survécu jusqu’à nos jours. Au centre du temple se trouvait la statue du dieu réalisée par Phidias, qui était également responsable de la décoration du Parthénon à Athènes. Le village comprenait également le stade, l’hippodrome, le gymnase et la salle de sport. Dans ces deux derniers bâtiments, les athlètes des différentes cités grecques (qui ont cessé les hostilités pendant les jeux) pouvaient s’entraîner pour les compétitions. A côté du village, il y a également un musée avec une collection de statues et d’autres objets archéologiques relatifs à l’histoire de ce lieu symbolique de la civilisation hellénique. À ne pas manquer !

 

Ne portez pas de vêtements inappropriés lorsque vous visitez des églises, des musées et des villages.

La nudité, les bikinis et les tenues légères sont à l’ordre du jour à Zante, notamment dans la région de Laganas. Toutefois, pour visiter les églises, les musées et les villages de l’intérieur, des vêtements plus sobres sont requis. Attention !

 

Surveillez le prix du poisson

La nourriture en Grèce est traditionnellement bonne. Sur les îles, encore plus. Il suffit de faire attention à deux choses : d’abord, le prix du poisson, pour ne pas être pris au dépourvu au moment de l’addition ; ensuite, le restaurant que vous choisissez, en évitant les plus “touristiques” au profit d’endroits moins connus mais plus conformes à la gastronomie locale.