Que faut-il savoir pour s’expatrier à Moscou avec des enfants ?

Moscou est une ville dynamique qui a beaucoup à offrir, mais elle peut sembler assez intimidante en raison de nombreuses idées préconçues. La vie d’expatrié est cependant florissante et tout nouvel arrivant avec des enfants peut profiter de Moscou et de ses merveilles.

Les nounous à Moscou

La plupart des expatriés ont des nounous pour les aider à s’occuper de leurs enfants. Vous pouvez engager soit une nounou russe soit une nounou d’une autre nationalité (une philippienne par exemple). Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients.
Une nounou russe pourrait vous aider dans d’autres tâches quotidiennes comme commander de l’eau par téléphone et inscrire votre enfant dans un detsky sad (jardin d’enfants russe). Les nounous philippiennes sont plus disposées à faire des travaux ménagers et à garder les enfants.
Les tâches que vous attendez de votre nounou, ainsi que les questions relatives au salaire, doivent être clairement définies dès le début. La plupart des nounous sont embauchées par le bouche à oreille, mais il existe de bonnes agences qui peuvent vous aider.

Les écoles

Les écoles internationales à Moscou sont chères. Beaucoup d’expatriés avec de jeunes enfants choisissent les detsky sads (jardins d’enfants) et les écoles russes, ce qui est certainement une option moins chère et généralement plus pratique car il y en a beaucoup.
Après quelques mois, les jeunes enfants s’en sortent généralement bien et commencent à comprendre et à parler le russe. Cela devient de plus en plus difficile à mesure que l’enfant grandit et vous préférerez peut-être le garder dans une école internationale. L’un des plus populaires étant l’école française de Saint Petersbourg. Certaines écoles ont des listes d’attente, il est donc conseillé de les contacter avant de déménager à Moscou. La plupart exigent que l’enfant passe une entrevue et, pour les plus âgés, il peut être nécessaire de fournir des renseignements de leur école précédente.

La ville de Moscou

Les rues de Moscou ne sont pas particulièrement adaptées aux poussettes et aux fauteuils roulants, mais les gens sont généralement heureux de vous aider dans les passages souterrains et les marches du métro. A Moscou, il y a beaucoup plus d’espaces naturels que dans d’autres grandes villes, des parcs forestiers et des sites du patrimoine aux plages riveraines.
Pendant les mois les plus froids, il y a beaucoup de divertissements en salle avec des aires de jeux, des théâtres, des marionnettes, de bons restaurants, des piscines et des clubs d’art.
Dans l’ensemble, les Russes adorent les enfants. Ils sont les bienvenus presque partout. Ils aimeront surement se promener à bicyclette ou en traîneau, profiter des flaques de neige fondante au printemps et des feuilles qui tombent au fil des saisons.
Les vacances d’été durent trois mois, de fin mai au 1er septembre. La plupart des Russes envoient leurs enfants dans leurs datchas (maisons de campagne) pour vivre avec leurs grands-parents, ou dans des camps d’été. De nombreuses familles d’expatriés choisissent de passer de longues vacances d’été chez eux, de sorte que la ville peut sembler très calme et sans enfants pendant les mois d’été.
Moscou est un endroit relativement sûr pour vivre, bien que la circulation et la conduite puissent poser des problèmes supplémentaires (avec des voitures garées sur les trottoirs, etc…). Tant que les enfants sont sensibilisés aux dangers, et que comme dans toute grande ville les parents veillent sur eux, tout devrait bien se passer.
La plupart des expatriés sont surpris de se sentir en sécurité à Moscou une fois qu’ils se soient installés, étant donné les mauvaises publicités et les idées préconçues.

Les résidences

Moscou est une ville chère et vous devriez essayer de négocier un bon budget. Sinon, vous pouvez toujours trouver des offres, mais la zone, le style et la taille de l’appartement peuvent être limités. La principale décision est de savoir si l’on doit vivre en ville ou à l’extérieure. Les régions les plus populaires pour les expatriés sont Rosinka, Pokrovsky Hills et Serebryanny Bor. Le lieu dépendra bien sûr de la situation de votre famille.

La circulation à Moscou est notoirement mauvaise et les embouteillages font que les courtes distances peuvent durer plus d’une heure. Le métro est rapide et fiable mais n’est pas recommandé aux heures de pointe, surtout avec les enfants.
Certaines des résidences sont situées près des principales écoles internationales, ce qui fait de ces logements une bonne option pour les familles, bien que toutes les grandes écoles offrent des services de transport scolaire. Les quartiers les plus populaires du centre pour les expatriés sont Chisty Prudi, Patriarshy Prudi, Frunzenskaya et Arbat.

Les hopitaux

Beaucoup d’expatriés ont une assurance médicale. Si ce n’est pas le cas, cela devrait également être négocié. Il est toutefois possible d’obtenir une couverture individuelle pour les cliniques.

Il y a de bonnes cliniques et de bons hôpitaux à Moscou, et ces dernières années, beaucoup plus d’expatriés ont choisi d’y accoucher. La plupart des cliniques pourront suivre l’état de santé de votre enfant, et la plupart des pharmacies ont des médicaments de marque occidentale. C’est également une bonne idée de parler de vos préoccupations avec des amis.

Conclusion

Dans l’ensemble, les enfants peuvent facilement s’adapter dans la mesure où ils savent ce qui se passe et sont préparés à un déménagement dans un nouveau pays. Ils doivent dire au revoir à leurs anciens amis et savoir ce qui les attends (le déménagement, une nouvelle maison, une nouvelle école, de nouveaux amis, etc…).
Il existe également des communautés d’expatriés et des clubs de femmes. Il est bon d’envisager d’y adhérer pour trouver des conseils.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *