Les Bahamas vs Hawaï : quelle destination privilégier ?

Des plages blanches infinies, des palmiers se balançant dans la brise de l’océan et des baignades avec des dauphins et des tortues de mer. Ce sont autant de raisons de visiter les Bahamas ou Hawaï. Mais laquelle est la meilleure ? Comme toujours, la réponse est “cela dépend”. Nous allons donc vous donner une liste des avantages et des inconvénients et, nous l’espérons, vous aider à prendre une décision.

Où se trouvent les Bahamas ?

Les Bahamas, officiellement connues sous le nom de Commonwealth of The Bahamas, sont un pays des Antilles (et ne font certainement pas partie des Caraïbes !). Répandues sur plus de 100 000 miles carrés d’océan, elles comprennent 700 îles et plus de 2 000 rochers et cayes et se targuent de posséder l’eau la plus claire de la planète.

Elle était autrefois dépendante du Royaume-Uni, mais a obtenu son indépendance en 1973 (les documents ont été remis en main propre par le Prince Charles – toutes les excuses sont bonnes pour des vacances !) La capitale est Nassau, qui est reliée par un pont à la célèbre Paradise Island, où se trouve la station balnéaire et le casino Atlantis.

ou se trouvent les bahamas

Les îles ont une population majoritairement chrétienne d’environ 400 000 habitants, dont 70% ont moins de 50 ans. La langue officielle est l’anglais et la monnaie est le dollar des Bahamas, qui est toujours indexé sur le dollar américain dans une proportion de 1 pour 1.

(Fait amusant : les Bahamas abritaient le pirate le plus célèbre du monde, Barbe Noire, qui a capturé plus de 40 navires au début des années 1700. Bien que tristement célèbre dans tout le folklore américain, il venait en fait d’une riche famille de Bristol, en Angleterre, et savait lire et écrire, ce qui était assez rare à l’époque).

Où se trouve Hawaï ?

Hawaï, “l’État d’Aloha”, est le 50e et dernier État des États-Unis et est situé dans la région polynésienne de l’océan Pacifique.

ou se trouve Hawaï

A plus de 2 000 miles de tout autre endroit, c’est l’archipel le plus isolé géographiquement au monde. Il est composé de plus de 130 îles réparties sur plus de 1 500 miles, la capitale Honolulu étant située sur l’île d’O’ahu. La plus grande île est Hawaii (appelée “The Big Island”), d’où le nom de l’État. Les îles ont été découvertes par l’explorateur britannique James Cook en 1778, et le drapeau national hawaïen comporte l’Union Jack dans le coin pour marquer la relation durable avec les Britanniques (ce qui en fait le seul drapeau d’un État américain à inclure l’emblème d’un autre pays).

Hawaii a une population de 1,4 million d’habitants, majoritairement chrétiens (70%) ; elle se targue également d’avoir le plus fort pourcentage d’Américains d’origine asiatique de tous les États américains. Les langues officielles sont l’anglais et l’hawaïen, bien que certains habitants parlent un mélange hawaïen-créole/anglais, connu sous le nom d’anglais pidgin.

(Fait amusant : l’alphabet hawaïen ne comporte que 12 lettres, ce qui le rend facile à apprendre et produit des mots d’une grande sonorité. Par exemple, le poisson de l’État d’Hawaï est le humuhumunukunukuapuaʿa, qui se traduit littéralement par “baliste au museau de cochon”. Ne vous inquiétez pas, nous ne pouvons pas le prononcer non plus).

Les Bahamas contre Hawaï, 1er round : Hébergement

Hébergement au Bahamas

Si vous cherchez des vacances tout compris aux Bahamas, la plus grande et la plus célèbre station balnéaire est Atlantis, Paradise Island. Elle comprend 8 km de plages de sable blanc, le plus grand parc marin en plein air du monde, un terrain de golf de classe mondiale et un casino de style Vegas. À l’écart de la station, il n’y a pas grand-chose à voir ou à faire, alors vous pourriez envisager de visiter une autre île si vous souhaitez sortir et explorer.

N’oubliez pas que les tarifs des hôtels peuvent être plus élevés que vous ne le pensez, avec des chambres trois étoiles coûtant plus de 100 dollars par nuit. Pour les personnes à petit budget, il existe quelques auberges autour des îles, mais pas trop, avec des tarifs à partir de 35 $ par nuit. Le luxe 5 étoiles est bien sûr disponible, comme au complexe privé Kamalame Cay sur l’île d’Andros, avec des chambres à 700 $ par nuit. Ou pour quelque chose d’un peu différent, essayez les tentes de luxe à énergie solaire ou les cabanes à flanc de colline à The Other Side sur l’île d’Eleuthera, qui commencent à seulement 500 $ par nuit (aïe !).

Hébergement à Hawaï

L’hébergement à Hawaï est généralement moins cher, avec des hôtels de moyenne gamme à partir de 75 dollars par nuit et des auberges de jeunesse disponibles pour seulement 30 dollars si vous êtes un routard. Comme on peut s’y attendre, les hébergements de luxe ne manquent pas, comme le Four Seasons Hualalai Resort sur la Grande île avec son lagon rempli de raies aigles, son terrain de golf accrédité par la PGA, ses experts en sports océaniques et ses villas isolées qui atteignent la somme de 16 000 dollars par nuit (non, ce n’est pas une erreur, nous parlons plutôt de 16 000 dollars !)

Une autre option à envisager est le “islandhopping”, qui est très réalisable car Hawaii est relativement petit. Il existe de nombreuses formules d’island-hopping qui couvrent 4 jours sur chacune des îles d’Oahu, Kauai et Maui (par exemple) pour environ 3 500 £ par personne (y compris les vols britanniques). Vous pouvez également choisir votre propre itinéraire et profiter de la compagnie aérienne inter-îles, Mokulele, qui effectue 120 vols par jour sur sa flotte de Cessnas à neuf passagers, avec des durées de voyage de 30 à 45 minutes entre les îles.

Notre avis : On dit que “vous en avez pour votre argent” et c’est vrai pour les hôtels. Heureusement, chaque destination a une gamme qui convient à tous les budgets. Nous ne vous recommandons pas de faire un choix basé uniquement sur le prix de l’hôtel, mais, à part les options extravagantes, le prix est plus raisonnable à Hawaï. Notre gagnant pour l’hébergement est donc Hawaï.

Les Bahamas contre Hawaï, 2e round : la gastronomie

Gastronomie Bahamas Hawaï

Les principaux aliments traditionnels d’Hawaii proviennent du taro, qui ressemble à une igname. La racine est cuite à la vapeur ou au four pour en faire une pâte féculente et légèrement aigre appelée poi, à laquelle on ajoute souvent du saumon. Les feuilles du taro sont utilisées pour faire du laulau, où elles sont enroulées autour d’un porc qui a été cuit lentement dans un four souterrain jusqu’à ce qu’il devienne tendre et fumé.

Bien sûr, Hawaii est célèbre pour ses fruits tropicaux, cultivés sur le riche sol volcanique de l’Upcountry Maui, alors ne partez pas sans avoir goûté à l’ananas ou au liliko’i (fruit de la passion), à consommer de préférence avec de la glace fine concassée et de la vodka (Kilauea Lodge, près du parc national des volcans de la Grande île, est réputé pour faire la meilleure Liliko’i Margarita du monde !)

Pour ceux qui aiment les sucreries, n’oubliez pas de vous rendre à Oahu pour goûter au chocolat rare et de classe mondiale de Waialua Estate, fabriqué à partir de cacao cultivé exclusivement sur le sol volcanique. Hawaii est également un lieu pour les amateurs de L profond, où la marque de peaberry Kona, cultivée sur les pentes des volcans Hualalai et Mauna Loa, est l’un des trois meilleurs cafés du monde et le seul café buvable cultivé aux États-Unis.

(Fait amusant : pendant la Seconde Guerre mondiale, les troupes américaines qui occupaient les plages d’Hawaii sont devenues dépendantes du Spam (“jambon épicé”) expédié par la compagnie Hormel dans le Minnesota. Depuis lors, il est devenu le plat préféré des Hawaïens locaux, qui en mangent six millions de boîtes par an) !

La nourriture traditionnelle des Bahamas (ou “Bajan”) est largement basée sur le conque : la viande moelleuse et texturée des escargots de mer. Servie de différentes façons, la plus simple est la salade de conque, qui consiste à couper la conque en dés avec des poivrons verts et des tomates hachés, le tout mélangé à une marinade de citron vert frais, de citron et de jus d’orange – très rafraîchissant ! Essayez-la avec des petits pois et du riz, un plat d’accompagnement caractéristique qui accompagne pratiquement tout, et arrosez le tout d’une bouteille de Kalik, le populaire breuvage local.

Vous trouverez le meilleur endroit pour goûter ces plats locaux dans une “friture de poisson”, généralement un mélange de cabanes en bois de couleurs vives situées dans un endroit central, comme chez Goldie’s ou Twin Brothers sur Arawak Cay. En plus de la conque, il y a du mérou, du vivaneau et de la langouste, cuits à la vapeur dans du papier d’aluminium ou “cracked” (panés) et servis avec une sauce calypso. Le soir, ces endroits servent également de marché de plein air où les habitants viennent manger, bavarder et parfois même danser.

Homards Hawaï Bahamas

En ce qui concerne la nourriture locale, pour le dessert, nous recommandons la Guava Duff, une pâte bouillie remplie de pâte de goyave sucrée et nappée d’une sauce au rhum crémeux (ne vous inquiétez pas, vous pouvez toujours brûler les calories sur la plage !) Et bien sûr, il y a toujours le fameux gâteau au rhum, dont la Tortuga est la variété la plus populaire.

Si vous recherchez un repas plus européen ou américain, vous pouvez facilement vous en procurer dans les grands hôtels et centres de villégiature. Le Pavillon du Cricket Club de Nassau sert un petit déjeuner traditionnel britannique composé de frites et de rosbif avec du Yorkshire pudding pour le rôti du dimanche. Le Virgil’s Real BBQ d’Artlantis, géré par la société primée de Times Square, propose des portions familiales de poulet ou de côtes levées au barbecue de style méridional.

(Fait amusant : les Bahamas ont la troisième plus grande cave à vin du monde ! Appelée Graycliff’s, elle compte plus de 250 000 bouteilles provenant de 15 pays, et comprend certains des vins les plus rares et les plus chers de la planète).

Notre avis : Nous aimons la nourriture (qui ne l’aime pas ?), mais nous aimons vraiment le poisson. Nous avons failli donner celui-ci à Hawaï – essentiellement à cause du chocolat ! – mais comme nous l’avons dit, nous aimons vraiment le poisson – surtout dans ces endroits décontractés où l’on fait frire le poisson. C’est donc une victoire pour les Bahamas.

Les Bahamas contre Hawaï, 3e round : Météo

La première question qui vous sera posée sur Facebook ou Instagram est “Quel temps fait-il ?” et vous serez heureux de savoir que votre réponse sera toujours “incroyable”. Ces deux destinations sont connues pour leur climat tropical et, selon le moment de votre visite, vous aurez la garantie d’un ciel bleu et d’un soleil radieux.

Ciel bleu dans les îles

Aux Bahamas, les vents alizés assurent un temps chaud toute l’année, avec des pointes estivales de 32°C et des pointes hivernales de 21°C. La saison de pointe s’étend de mi-décembre à mi-avril, ce qui permet d’éviter les fortes chaleurs et les risques d’ouragans (de juin à novembre). Les pluies les plus fortes tombent généralement en mai et juin, mais il s’agit principalement d’averses de courte durée qui n’ont pas vraiment d’effet sur le climat général.

Les îles hawaïennes ont une saison sèche d’avril à octobre et une saison des pluies de novembre à mars, avec des températures maximales de 28°C en été et minimales de 21°C en hiver. La présence de tant de vallées, de montagnes et de plaines ouvertes signifie que les îles ont de nombreux “microclimats”, de sorte que des endroits comme Hilo peuvent être très humides, tandis que les endroits voisins comme Puako sont complètement secs.

(Fait amusant : Hawaï possède 10 des 14 zones climatiques du monde, et vous pouvez les trouver toutes sur la seule Grande île, essentiellement parce qu’elle est grande et haute. Donc même au plus fort de l’été, il pleut toujours quelque part dans les îles).

Notre avis : Comme vous pouvez le voir dans les informations ci-dessus, il n’y a pas vraiment de différence. Ce tour est donc un match nul.

Les Bahamas contre Hawaï, 4e round : Plages

Plage d'Hawaï

Selon Forbes travel, les Bahamas ont la deuxième plage du monde. C’est aussi assez inhabituel, car le sable est rose ! La plage de Pink Sands se trouve sur Harbour Island et s’étend sur trois miles. Le sable tire sa couleur de créatures marines microscopiques aux coquilles rose-rouge, et il est incroyablement doux pour marcher.

Si vous choisissez de séjourner à la station balnéaire Atlantis, vous trouverez de nombreuses plages magnifiques à Nassau. L’une d’entre elles est la plage Cabbage Beach, sur l’île Paradise, qui porte un nom inhabituel et qui est une plage touristique primée. Si vous aimez le jet-ski, le parasailing et les bananiers, alors cette plage vaut vraiment le détour (mais notez qu’elle est très fréquentée, surtout par les croisiéristes, alors descendez votre serviette de bain tôt !)

Mais si vous voulez vous évader de tout cela (et qui pourrait vous en vouloir ?), louez un bateau pour vous rendre sur une des îles Out comme Bimini – une petite île qui a beaucoup de plages. Certaines de ces plages n’ont même pas de nom, vous trouverez donc forcément un endroit isolé pour votre coin de paradis personnel.

À Hawaii, vous serez heureux d’apprendre que toutes les plages sont gratuites. Elles sont également protégées écologiquement et les écrans solaires contenant du zinc sont interdits afin de protéger les récifs coralliens. Pour ne pas être en reste, Hawaii a ses propres plages colorées – vous pouvez trouver du sable rouge, blanc, noir et vert qui sera magnifique sur Instagram ! Par exemple, la plage Honokalani, située dans le parc d’État de Waianapanapa et sacrée pour le peuple hawaïen, a un sable noir de jais formé par de la lave refroidie. Avec son eau turquoise brillante et son fond vert de forêt luxuriante, c’est un véritable festin visuel.

Sur l’île de Kaua’i, vous trouverez la magnifique baie de Hanalei. Outre le fait qu’elle est célèbre pour ses surf breaks, la loi locale stipule qu’aucun bâtiment ne peut être plus haut que les palmiers, ce qui a permis de garantir que la région ne soit pas une station balnéaire. Les trois parcs de plage ont une qualité de “bord du monde”, et il est facile de se sentir comme si on se cachait du monde pendant une journée.

Une dernière plage que nous aimerions mentionner est la plage de Lanikai sur l’île d’Oahu. Autre entrée dans le top 10 mondial, Lanikai signifie “mer paradisiaque” et si vous y êtes pour le lever du soleil, vous verrez pourquoi. C’est plutôt génial !

(Fait amusant : l’une des rares plages de sable vert au monde se trouve à Ka Lae sur la Grande île, à Hawaï. Ka Lae se traduit par “South Point”, qui porte bien son nom, car elle se trouve six degrés plus au sud que Key West, ce qui en fait la véritable partie la plus méridionale des États-Unis).

Notre avis : Avec autant d’îles à chaque endroit, il y a un nombre presque illimité de plages et vous êtes sûr de trouver “votre plage”, que ce soit dans une station balnéaire pleine d’activités ou dans un endroit isolé. Mais pour la variété, le sable rose et les petits coins de paradis, nous donnons celle-ci aux Bahamas.

Les Bahamas contre Hawaï, 5e round : le coût de la vie

Selon une enquête réalisée en 2020 par Numbeo, dont les données sont utilisées par The Economist et Time Magazine, les Bahamas sont le sixième pays le plus cher au monde pour y vivre. Hawaï, pris séparément du continent américain, arrive en 12e position. La Suisse est en tête, les États-Unis en 20e position et le Royaume-Uni en 27e. Dans l’ensemble, les Bahamas sont environ 7 % plus chères qu’Hawaï.

Pour les résidents, ce chiffre change lorsqu’on le décompose – par exemple, le loyer à Hawaï est 62 % plus élevé qu’aux Bahamas – mais pour les visiteurs, cette différence de 7 % signifie que vous ne remarquerez pas vraiment la différence dans l’ensemble. Certaines choses seront moins chères (une bouteille de bière importée vous coûtera 4,50 $ aux Bahamas contre 7,00 $ à Hawaï) et d’autres seront plus chères (un litre de lait frais coûte 3,50 $ aux Bahamas mais seulement 1,65 $ à Hawaï).

Notre avis : Sept pour cent feraient une grande différence si vous prévoyiez de rester un an, mais sur deux semaines de vacances, cela ne se remarquera pas vraiment. Il n’y a pas de gagnant absolu.

Les Bahamas contre Hawaï, 6e round : Divertissement

Que vous recherchiez l’aventure ou la découverte, les choses à faire ne manquent jamais. On ne peut pas tout énumérer, alors voici quelques coups de cœur.

Dans les Exumas, il y a une plage appelée Big Major Cay, qui est totalement inhabitée. A l’exception d’une population de porcs sauvages. Personne ne sait vraiment comment ils sont arrivés là, certains disent qu’ils ont nagé après un naufrage, mais l’une des attractions les plus populaires des Bahamas est…. nageant avec les cochons ! La réservation d’une visite coûte environ 200 dollars par personne, mais cela comprend également un petit avion pour le transport, la baignade avec des requins nourrices, un bon buffet et la visite de quelques iguanes.

Les Bahamas possèdent le plus long système de grottes sous-marines connu au monde (plus de 9 miles) dans le parc national de Lucayan sur l’île de Grand Bahama, et si vous êtes plongeur, vous ne pouvez pas vraiment le manquer. Même sans la plongée, c’est une excellente journée, qui comprend généralement une randonnée dans la nature, du kayak dans les mangroves et un peu de temps à Gold Rock Beach, l’une des plus belles plages des Bahamas. Une excursion avec un guide de plongée certifié coûte environ 150 dollars par personne.

Sur la grande île d’Hawaï se trouve le Maunakea, un volcan en sommeil dont le sommet culmine à 4 200 mètres au-dessus du niveau de la mer. Lorsque vous le mesurez depuis sa base, qui est sous l’eau, la hauteur totale est de 33 000 pieds, ce qui en fait la plus haute montagne du monde ! (Le mont Everest fait un peu plus de 29 000 pieds de haut). Vous pouvez faire une randonnée jusqu’au sommet, ou choisir l’option la plus facile et partir avec un guide dans un 4×4. Le Sunrise on Maunakea tour est une excursion de 7 heures qui vous coûtera 200 $ par personne, après quoi vous pourrez dire en toute honnêteté que vous avez vu le soleil se lever du sommet du monde !

Tortue d'Hawaï

Si vous avez l’esprit d’aventure, pourquoi ne pas essayer une tyrolienne ? L’île de Kauai offre certaines des plus longues lignes – il y en a une toute nouvelle de plus de ¾ miles de long – et la plupart des opérateurs proposent des forfaits qui incluent d’autres activités de plein air. La tyrolienne de Kipu vous permet de survoler des lieux de tournage de films comme Jurassic Park, Pirates des Caraïbes et Raiders of the Lost Ark. Les lignes simples commencent à partir de 50 $ ; les forfaits multiples coûtent environ 130 $. C’est une façon unique de voir Hawaii, assurez-vous simplement d’emporter votre GoPro !

Notre avis : Sérieusement, c’est une décision difficile ! Nous n’avons répertorié ici que quelques activités, mais il y en a tellement plus et nous savons qu’elles sont toutes étonnantes ! Mais juste pour les volcans, nous donnons celui-ci à Hawaï.

Alors….Les Bahamas ou Hawaï : Le gagnant

  • Pour les Bahamas, les plages sont un facteur important : du sable doux et une eau cristalline. Si votre objectif est la détente à l’état pur, les Bahamas vous conviendront parfaitement.
  • Hawaï est plutôt un lieu d’aventure et de tourisme : canyons, montagnes, forêts volcaniques luxuriantes….. Mais nous avions dit que nous choisirions un gagnant, et pour nous, c’est Hawaï.

Quel que soit l’endroit que vous choisirez, vous vivrez une expérience formidable et reviendrez avec des souvenirs étonnants et de superbes photos.